jeudi, 05 mai 2011

Dépenses publiques : la France, accro à ses déficits

Atlantico_logo.JPG

Nos gouvernements se sont tous révélés des drogués des déficits au cours des dernières décennies : c’est simple, le dernier budget en équilibre remonte à 1975. Pour assouvir son vice, un héroïnomane doit voler le prix de sa dose. Pour un élu, il suffit d’emprunter l’argent manquant sur les marchés de capitaux abondants, limitant la montée des impôts à une douleur tolérable. Ce paradis artificiel touche à sa fin. Le coup de semonce des agences de notation, qui ont mis sous surveillance négative les dettes américaines et japonaises, est de mauvais augure pour les prochains exercices budgétaires de notre pays.

Développer

07:54 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (9) | | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 21 avril 2011

Le jeu des 1 000 euros

Atlantico_logo.JPGDans un discours prononcé ce mardi dans les Ardennes, Nicolas Sarkozy a réaffirmé sa volonté de mettre en place une prime de 1 000 euros pour les salariés d'entreprises qui versent des dividendes à leurs actionnaires. Une usine à gaz supplémentaire ?

Le gouvernement français considère encore que le pouvoir d’achat se décrète arbitrairement. Nicolas Sarkozy a bien su s’augmenter royalement en début de mandat, ce n’est pas plus compliqué que ça après tout. Par ailleurs, la classe politique raisonne selon une logique à très court terme, dictée par la courbe des sondages : 2012 c'est déjà le long terme.

 

Développer

14:24 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : prime de 1000 euros, dividendes, pouvoir d'achat | | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 20 avril 2011

ISF : de l'impôt idéologique à l'impôt démagogique

Atlantico_logo.JPGLa réforme de la fiscalité de ce mardi n'a pas supprimé l'ISF. Les considérations électoralistes semblent l'avoir emporté sur le traitement en profondeur des problèmes que connait la France

Le bouclier fiscal illustre bien les « réformes » prises depuis quatre ans, davantage pour la « forme » que de fond. Plutôt que de supprimer l'ISF une bonne fois pour toute, le gouvernement a ajouté une strate supplémentaire. Nous cumulons ainsi deux handicaps : au coût de l'ISF en termes de croissance et d'emplois, s’est ajouté un ressentiment anti-riches porteur d’un avenir sombre.

La suppression prochaine du bouclier fiscal rétablira des situations...

Développer

19:24 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : isf, bouclier fiscal, pression fiscale, impot ideologique, flat tax | | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 18 avril 2011

Nouvelle réplique du séisme de la dette

Spending-trillion-cartoon.jpgDeux grandes failles se sont réouvertes depuis ce week-end. L'une en Europe, l'autre aux Etats-Unis. De l'autre côté de l'Océan, la dette vient d'être placée sous surveillance négative par S&P, une très grosse agence déjà largement critiquée pour son indulgence coupable à l'égard de ses grands clients. Le gouvernement américain est à la fois client ET régulateur, c'est deux fois plus motivant, pour une agence, de ne pas trop le brutaliser.

 

Etat incontinent

Hélas, il ne pouvait en être autrement avec le franchissement par la dette américaine du plafond légal de $14,300 milliards - grâce à des négociations aussi...

Développer

mercredi, 09 mars 2011

Le 31 mars, débat sur "Les fonctionnaires contre l'Etat"

Fonctionnaires contre Etat.jpgAgnès Verdier travaille pour l'Ifrap, elle y fait un travail remarquable, et dirige même la fondation Ifrap. Vous la voyez souvent, charmante mais combative, sur les plateaux de LCI, de "Ce soir où jamais", etc. Son dernier livre s'intitule "Les fonctionnaires contre l'Etat. Le grand sabotage". Autant dire qu'elle met les pieds dans le plat, et en sautant. Ca promet de l'animation. Son argumentation décrit la nouvelle aristocratie qui paralyse le pays, étouffe ses talents. Pour l'entendre développer ses idées, pour lui poser vos questions et obtenir des réponses, je vous invite à venir nous retrouver le 31 mars au soir au café de Flore (inscription nécessaire).

 

Développer

23:10 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (1) | | | Digg! Digg |  Facebook

lundi, 07 mars 2011

Marine Le Pen, une républicaine radicale

Lire le texte

Développer

mardi, 08 février 2011

Marseille et ses vieux porcs

Prenez une vieille corporation sclérosée vivant grassement de ses privilèges, ajoutez un syndicat mafieux. Vous obtenez une paralysie générale qui asphyxie les entreprises, tue l'emploi et transforme l'ascenseur social en piste de bobsleigh. Ce n'est plus du déclassement, c'est le donjon des masochistes. C'est ce qui arrive à Marseille dure depuis si longtemps que des riverains passent maintenant par le port d'Anvers pour se faire livrer. Très régulièrement en grève, nos feignants de dockers marseillais ont été remarqués par la Cour des Comptes qui n'y est pas allée avec le dos de la cuillère. Moyenne de 13 jours d'absentéisme (en hausse de 44 % entre 2004 et 2008), "gratifications" illégales (et non fiscalisées, le tout de la part des clients...) jusqu'à 1,300 € par mois entrainant des rémunérations situées entre 3,500 et 4,500 € nets par mois, temps de travail hebdomadaire de 12 à 14 heures par...

Développer

08:19 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cgt, port de marseille, mafia | | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 21 janvier 2011

Emplois verts : ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas

Par Aurélien Véron et Henri-Louis Delsol, tribune publiée dans les Echos

 

Les annonces du Grenelle de l'environnement sont symboliques de la politique actuelle. Leurs effets à long terme sur la croissance ne seront pas à la hauteur des attentes. Il faut libérer l'économie au lieu de gérer le quotidien.

 

Lire la suite

Développer

dimanche, 16 janvier 2011

Marine le Pen froidement nationaliste et socialiste

marine.jpgLa fille de Jean-Marie a tenu son premier discours en tant que président du FN. J'en ai écouté la moitié sur BFM TV. Elle n'a pas la verve de son père, ni les pointes d'humour dévastatrices. qui ont fait sa réputation Comme Bernard Tapie, le Pen père faisait un vrai show de bateleur. Sa fille, elle, présente un profil beaucoup plus rigoureux, sérieux et glaçant. Mais aussi de ministrable. La droite va devoir compter sur elle, et elle semble beaucoup plus ouverte à des négociations qui pourraient amener des responsables du FN au pouvoir, dans les collectivités territoriales ou dans un gouvernement de droite après 2012, le temps que la droite perde et se remette en question. Jean-François Copé aura certainement du mal à pactiser avec une extrême droite intrinsèquement antisémite. Mais son camp n'aura sans doute pas ses scrupules personnels, et son ambition pour 2017 exigera une stratégie de rassemblement large (s'il est encore en course d'ici là).

 

Développer

samedi, 11 décembre 2010

L'euro risque de disparaître, et alors ?

Dont do it.jpgLundi 13 décembre à 19h00, Philippe Simonnot nous parlera du "jour où la France sortira de l'euro" au café du Pont Neuf. Vous croyez que c'est un scénario de science fiction ?  Lorsqu'un grand quotidien titre en première page "Merkel et Sarkozy martèlent leur détermination à sauver l'euro", c'est que la réponse n'est pas claire pour tout le monde (après l'analyse de Thibaud Denolle, j'attends celle de H16). Cela confirme la grande fragilité...

Développer

11:00 Publié dans Dans le monde, Economie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : euro, merket, sarkozy, eurosceptiques, souverainistes | | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 30 novembre 2010

Jusqu'ici, tout va bien

Cyclone.jpgDéfinition : l'autisme se manifeste par un trouble du comportement social avec une absence de réaction aux émotions et une absence d'adaptation du comportement.

 

Christine Lagarde au sujet de la contagion de la crise en Europe : « Il n'y a aucun risque »

François Baroin : il y a une « inscription dans la durée d'une détermination absolue de l'Europe et de l'Allemagne et de la France à sauver l'euro ».

 

Après la Grèce, l'Irlande, c'est au tour du Portugal, et de l'Espagne d'entrer dans la tempête autorégulatrice. Dans le viseur également : la Belgique et l'Italie. Et déjà, la France apparait sur les écrans radar avec une Développer

21:25 Publié dans Dans le monde, Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (7) | | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 09 novembre 2010

Alerte au tsunami inflationniste

us-treasury-bill-cartoon.jpgLa politique budgétaire et monétaire des Etats-Unis menace de se terminer en inflation zimbabwéenne , phénomène encore inconnu de notre génération. Il faut demander aux Allemands nés au début du XXeme siècle où de telles politiques risquent de nous emmener. Cette fuite en avant de la Fed  accompagne la folie déficitaire d'Obama. Le patron de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, est en train de créer des montagnes d'argent neuf, sans contrepartie réelle, afin d'acheter 2/3 des nouvelles émissions du Trésor américain, environ 160 milliards de dollars par mois essentiellement destinés au financement du déficit. De la nouvelle monnaie comble ainsi le trou abyssal du gouvernement, diluant d'autant la valeur de l'épargne des Américains et la valeur de chaque dollar dans le monde. Il est assez simple de comprendre que les prix vont mécaniquement remonter pour compenser cette dévaluation des revenus et du patrimoine de...

Développer

08:02 Publié dans Dans le monde, Economie | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 04 novembre 2010

CGT, pilier du grand banditisme

CGT.jpgLa CGT détourne copieusement l'argent public et menace régulièrement le fonctionnement d'administrations et d'entreprises. Apparemment au-dessus des lois, elle ose tout et n'a aucun scrupule. Et encore, elle lutte contre la tentation radicale de sa base. Autrement, imaginez le carnage. En attendant, la Firme est partout. Partenaire  parasitaire et incontournable de toutes les administrations et de toutes les grandes entreprises, elle est  financièrement aidée par de nombreuses directions qui craignent son influence néfaste. C'est avec ces rentes occultes gigantesques que la CGT entretient son armada de vieux militants communistes, paye ses manifs coûteuses et ses coups pendables.

 

EdF achète la paix...

Développer

21:42 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (38) | Tags : cgt, syndicalisme, sud, detournement de fonds publics | | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 20 octobre 2010

490.000 fonctionnaires en moins, est-ce possible ?

Thatcher.jpgOui, mais pas en France. Pas encore. il s'agit du Royaume Uni. Ce pays qui a beaucoup souffert de la crise bancaire est en train d'engager un plan de réduction de la dépense publique digne des années Thatcher. Et encore, comme l'avance The Guardian : "Even Margaret Thatcher delivered real terms increases in NHS spending." Information corrigée concernant précisément le domaine de la santé britannique. En revanche, les autres secteurs vont faire passer Maggie pour une sociale démocrate. Les libéraux démocrates de Nick Clegg et les Tories de David Cameron prévoient de couper et de simplifier les dépenses sociales. Sur les 83 milliards de pounds d'économies, 28 milliards viendront...

Développer

mardi, 19 octobre 2010

Ryanair, modèle ou voyou ?

ryanair_sarkozy.jpgRyanair est l'enfant de la dérégulation de l'espace aérien. La fin des monopoles d'Etat a vu émerger des compagnies à bas coût de ce type. Jusqu'alors, les monopoles d'Etat étaient des entreprises daux prestations médiocres mais paradoxalement coûteuses. La philosophie d'un monopole public est simple : quitte à ne viser qu'un public riche, autant le maltraiter.

 

Ryanair a su réduire tous ses coûts, au point de suggérer que l'usage des wc pourrait devenir payants, ou que les passagers pourraient bien avoir à voler debout, ce qui est un comble. Pour parvenir à des vols à 5, 10 ou 15 euros, tous les moyens sont bons, Ryanair a été à la pointe de l'innovation pour offrir à tous des vols accessibles, moins chers que le premier transport en commun public et monopolistique local. Résultat, le public a répondu présent, entraînant une croissance impressionnante ...

Développer

20:31 Publié dans Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cityjet, air france, ryanair, espace aerien, deregulation, low cost, discount | | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 06 octobre 2010

Free, une entreprise libre !

Free.jpgFree, une entreprise à l'image de son patron, ce self made man qui s'est hissé à la douzième position des plus grandes fortunes françaises ? Xavier Niel est un personnage intéressant qui a connu ses premiers succès financiers avec le minitel rose (réussite qui lui a coûté quelques ennuis judiciaires) avant d'enchainer avec la révolution Internet (pendant que nos technocrates, dont Attali, persistaient à voir la claire infériorité par rapport au minitel bien de chez nous). Inventeur de l'offre triple play avec la free box, il reste un homme d'affaire audacieux et farouchement indépendant, une sorte de Richard Branson français, version plus discrète. Il s'est aussi révélé mécène en créant une fondation Free. Chaque fois, ses actions de communication décalées et différenciées se sont...

Développer

vendredi, 24 septembre 2010

Pourquoi je reste un Européen convaincu

sarko-merkel.jpgLa construction européenne est en panne, bancale et attaquée essentiellement par ceux qui voient dans le capitalisme et le libre échange la source de tous leurs maux. Elle s'occupe de beaucoup trop de sujets qui ne devraient relever que des Etats, voire des régions quand ce ne sont des villes, dans cet infâmant culte de l'harmonisation à outrance. Pour autant, l'Europe reste fondée sur un socle plutôt sain : l'Allemagne. Malgré les assauts au marteau piqueur de notre président marteau et piqué et de son équipe de choc, le roc résiste. La BCE est très imparfaite, elle joue aussi de la planche à billets pour faciliter le financement des Etats européens au détriment des entreprises et de la croissance. Mais ce n'est rien à côté de la Fed, et le successeur de Trichet menace d'être beaucoup plus rigoureux et respectueux de l'intérêt des citoyens européens que son prédecesseur. Bref, tout est loin d'être parfait dans le meilleur des mondes, mais...

Développer

mercredi, 22 septembre 2010

Le libéralisme, barrage ultime contre la montée de l'extrême droite ?

Lire l'article

Développer

mardi, 21 septembre 2010

Comité d'Entreprise EdF : 500 millions d'euros pour la firme CGT

Les Français se plaignent des hausses du prix du gaz et de l'électricité, ce qui permet aux médias de sortir ce sujet régulièrement sans insister sur le fait qu'un monopole aboutit forcément à du racket des clients captifs. Ce qu'ils ne savent pas, et ce sur quoi les médias ne s'appesantissent pas vraiment, c'est que depuis leur naissance, les Français surpayent tous leur facture EdF/GdF de 1 % afin d’alimenter la CGT le CE de ces entreprises quasi publiques. 1 % du chiffre d'affaire, c'est 8 % de la masse salariale (et, parait-il, 14 % de la masse salariale de GdF).

 

Riche d’un budget annuel de 500 millions d’euros (merci aux clients d’EdF), ce CE emploie lui-même 3.900 salariés (et plus de 2.000 vacataires exploités dont le CE a tendance à abuser selon les rapports; les nombreux contentieux devant les prud'hommes coûtent cher : 972.939 euros entre 1999 et 2004, auxquels il faut ajouter les réintégrations forcées). et dispose de son propre CE. Malgré ces chiffres faramineux ponctionnés sur notre dos, il est en déficit de 70 millions d’euros en 2010,...

Développer

mardi, 13 juillet 2010

En Europe, pas de prospérité sans baisse de la dépense publique

Article publié dans le Monde.frle 13 juillet 2010

La Cour des comptes vient de publier son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques. En 2009, le gouvernement français a davantage laissé déraper les déficits publics que ses homologues européens. Ce coup dur tombe mal au moment où l'exécutif tente de rassurer les marchés par ses effets d'annonce. Surtout, nos voisins viennent d'annoncer coup sur coup des dizaines de mesures drastiques pour revenir à l'équilibre budgétaire. La réalité économique rattrape les dirigeants européens dont les marchés viennent sanctionner les années de laxisme budgétaire. Si les déficits publics engendraient de la croissance et de l'emploi, la France serait aujourd'hui le pays le plus riche d'Europe. Notre classe politique est la dernière d'Europe à s'obstiner dans ce déni de réalité.

Selon la Cour des comptes, le prétexte de la crise n'explique pas à lui seul la totalité du dérapage des comptes publics. Moins de la moitié des 143,8 milliards d'euros...

Développer

08:13 Publié dans Dans le monde, Economie, Publiées dans la presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook