lundi, 18 avril 2011

Nouvelle réplique du séisme de la dette

Spending-trillion-cartoon.jpgDeux grandes failles se sont réouvertes depuis ce week-end. L'une en Europe, l'autre aux Etats-Unis. De l'autre côté de l'Océan, la dette vient d'être placée sous surveillance négative par S&P, une très grosse agence déjà largement critiquée pour son indulgence coupable à l'égard de ses grands clients. Le gouvernement américain est à la fois client ET régulateur, c'est deux fois plus motivant, pour une agence, de ne pas trop le brutaliser.

 

Etat incontinent

Hélas, il ne pouvait en être autrement avec le franchissement par la dette américaine du plafond légal de $14,300 milliards - grâce à des négociations aussi...

Développer

samedi, 02 avril 2011

La France veut-elle la peau des musées privés ?

Atlantico_logo.JPG Publié sur Atlantico le 1er avril 2011

Les Français ne sont pas de grands collectionneurs. Ce n’est pas un hasard si, depuis l’époque des impressionnistes, les collections les plus étoffées d’art moderne se trouvent aux États-Unis. Nous avons pourtant de grands amateurs en France, au point que sept d’entre eux figurent parmi les 200 plus grands collectionneurs au monde. Mais lorsqu’ils veulent en faire profiter le grand public, ils doivent souvent lutter contre les conservateurs d’institutions publiques qui les voient d’un mauvais œil, contre les administrations pléthoriques du ministère de la culture, et parfois aussi contre les blocages politiques.

Rappelons-nous l’abandon en 2005 par François Pinault de son projet de l’île Seguin dessiné par Tadao Ando. Il a délocalisé son projet de fondation à Venise, où le Palais...

Développer

08:24 Publié dans Dans le monde, Publiées dans la presse, Société | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 30 mars 2011

La France veut-elle sauver la Libye… ou son âme ?

libye,kadhafi,droit d'ingerence,onu,conseil securite,bhlPublié sur Atlantico le 29 mars 2011

Les soulèvements populaires dans le monde perse et arabe fascinent le monde. Vingt ans après la chute du mur de Berlin, un vent de liberté semble devoir faire tomber les dictatures arabes les unes après les autres dans le sillage de l’Egypte et de la Tunisie. Ces révolutions nous prouvent que le monde perse et « arabo-musulman » (incluant des populations ni arabes, ni musulmanes) n’est pas la caricature fataliste que nos gouvernants ont entretenue si longtemps. Nos gouvernants et nos élites ont pensé jusqu’ici « au fond d’eux-mêmes que les peuples arabes sont des  arriérés congénitaux à qui ne convient que la politique du bâton » pour reprendre la formule de Daniel Lindenberg. C’était après tout bien pratique de laisser Kadhafi...

Développer

lundi, 14 mars 2011

« On vous l’avait bien dit ! »

Lien vers l'article

Développer

samedi, 12 mars 2011

Pourquoi la France ne doit pas s'engager militairement en Libye

Une fois de plus, Nicolas Sarkozy a pris les devants et lancé une proposition sans consulter l'assemblée nationale (la constitution lui en donne le droit, mais est-ce pour autant acceptable ainsi ?), sans consulter ses partenaires européens au moment où il plaide pour une Europe politiquement unie. L'Allemagne a fort peu apprécié cette nouvelle incartade sarkozyste. On peut les comprendre, surtout que les pays hostiles à cette offensive sont nombreux derrière elle. Avons-nous envie, Français, de nous trouver dans une guerre dont nous ne contrôlons pas le déroulement, dans un environnement fragile et instable ?

 

Surtout, sans légitimité internationale, une telle intervention ne peut qu'affaiblir politiquement et démocratiquement l'opposition à Kadhafi. D'abord, comme l'a très bien exprimé John Stuart Mill au XIXe siècle : « Quant à décider si un pays est fondé à aider le peuple d’un autre État à combattre son gouvernement pour obtenir des institutions libres, la réponse sera différente selon que le joug que la population cherche à rejeter est impose par un gouvernement purement indigène...

Développer

20:46 Publié dans Dans le monde, Libertés individuelles | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : libye, kadhafi, guerre cnt, stuart mill | | | Digg! Digg |  Facebook

jeudi, 24 février 2011

Al Qaïda l'a dans le baba

entrer des mots clefsAprès 23 ans de lutte acharnée contre les dictatures corrompues du monde arabe, et contre ce qu'elle jugeait  premier responsable de leur maintien en place, les Etats-Unis, les résultats de la nébuleuse Al Qaïda sont maigres. Certes, elle inspire la terreur dans le monde entier, toutes religions confondues. Elle donne une image terrible de l'islam dont elle se revendique. Pour autant, un grand nombre d'intellectuels musulmans et d'hommes de foi ont exprimé leur condamnation la plus totale de ces barbares et de leurs pratiques. Les Frères Musulmans leur vouent une haine tenace en Egypte. Les chiites qu'Al Qaïda traite de chiens et de porcs ne leur sont pas particulièrement favorables, ce qui n'empêche pas ponctuellement une coopération opportuniste avec des mouvements comme le hezbolah. Dans l'ensemble, la politique  terroriste n'a pas porté ses fruits. Les régimes ont tenu bon, ils se sont mêmes appuyés sur la peur d'Al Qaïda...

Développer

mercredi, 23 février 2011

L'Etat n'est pas en grande forme

tea parties,revolution de jasmin,arabe,perseQuelle belle leçon de liberté de la part des peuples arabes et perses ! La révolution de Jasmin tunisienne a déclenché un cyclone libéral autour d'elle. Du Maroc à l'Arabie Saoudite, en passant par l'Iran la jeunesse se lève prête à mourir pour des droits dont les parents n'ont jamais eu la chance de bénéficier. Ils veulent travailler, gagner de l'argent sans se faire spolier par des gouvernements prédateurs. Ils ne cherchent pas des avantages, encore moins des cadeaux distribués avec condescendance, mais tout simplement le droit de prendre en main leur destin sans peser sur celui d'autrui. Les parents de cette jeunesse ans peur  avouent aujourd'hui leur fierté devant ce courage qu'ils n'avaient jamais imagniné, et ce sens des responsabilités de la nouvelle génération. Rappelez-vous les mouvements d'entraide, et le nettoyage de la place Tahrir au Caire. Beaucoup de ces jeunes veulent reconstruire leur pays...

Développer

mardi, 01 février 2011

La chute du mur, version monde arabe

révolution de jasmin,mohammed bouazizi,tunisie,algerie,egypte,yemen,arabie saoudite,freres musulmans,islamistes,paix sociale,armeeLe premier tyran à tomber fut Ben Ali. Le vent de liberté soufflait déjà sur l'Algérie, sur l'Egypte, sur le Yémen. Aujourd'hui, du Maghreb au Moyen-Orient, les manifestations se multiplient et s'amplifient.  Pas plus que MAM, la France et l'occident n'ont rien vu venir. Tous les jours qui ont suivi l'exil de Ben Ali, les experts français nous ont expliqué qu'en Egypte, la situation était différente de la Tunisie parce que Moubarak tenait l'armée. Et puis voilà que l'armée commence à lâcher le raïs. Nous commençons à comprendre que du Maroc à l'Arabie Saoudite, aucun dictateur arabe n'est plus à l'abri de...

Développer

samedi, 15 janvier 2011

Le socialisme arabe n'est plus une fatalité, à quand le tour de l'Algérie ?

boutef fin2.jpgLa chute accélérée de Ben Ali en Tunisie n'a pas fini de faire trembler les régimes voisins. Malgré la poigne de fer de Ben Ali, son régime policier et le soutien affirmé de l'occident à son égard, notamment avec la proposition  faite à la Tunisie et à l'Algérie par Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense, d'assurer un encadrement policier pour contrôler les foules de ces deux pays, il est tombé de façon aussi rapide qu'inattendue. C'est donc possible de faire basculer une dictature socialiste arabe. Pourquoi pas celle de Bouteflika ?

 

Après ce coup d'état de l'armée, de grandes incertitudes pèsent sur la Tunisie en l'absence de force d'opposition organisée autre que les mouvances islamistes. Espérons qu'un pouvoir de transition favorisera l'instauration d'une démocratie appaisée et la poursuite des réformes engagées de...

Développer

mardi, 11 janvier 2011

Tunisie : silence, on tue

164014_1714429814244_1043137748_31902423_8236744_n.jpgBen Ali est un grand ami de la France. A droite comme à gauche, le dictateur fait l'unanimité. Il est éclairé, nos gouvernants sont convaincus qu'il limite l'émergence d'un islamisme confusément perçu comme terroriste et qu'il maintient un ordre bienvenu vu de notre rive de la Méditerranée. Soyons réalistes, aucun régime n'est parfait, et nous avons besoin de conserver des relations d'ouverture avec nos partenaires naturels, malgré tous leurs défauts.

 

Mais à l'instar de Nicolas Sarkozy et de tous ses prédécesseurs de droite comme de gauche, devons-nous aller jusqu'à vanter les mérites de Ben Ali et sa « volonté de continuer à élargir l'espace des libertés », et voir dans la Tunisie, un "pays engagé depuis un demi-siècle sur la voie du progrès, de la...

Développer

22:17 Publié dans Dans le monde, Libertés individuelles | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : tunisie, ben ali, libertés, corruption | | | Digg! Digg |  Facebook

samedi, 11 décembre 2010

L'euro risque de disparaître, et alors ?

Dont do it.jpgLundi 13 décembre à 19h00, Philippe Simonnot nous parlera du "jour où la France sortira de l'euro" au café du Pont Neuf. Vous croyez que c'est un scénario de science fiction ?  Lorsqu'un grand quotidien titre en première page "Merkel et Sarkozy martèlent leur détermination à sauver l'euro", c'est que la réponse n'est pas claire pour tout le monde (après l'analyse de Thibaud Denolle, j'attends celle de H16). Cela confirme la grande fragilité...

Développer

11:00 Publié dans Dans le monde, Economie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : euro, merket, sarkozy, eurosceptiques, souverainistes | | | Digg! Digg |  Facebook

dimanche, 05 décembre 2010

Eric Besson et l'UMP prennent modèle sur le Parti Communiste chinois

censorship_protect_reality.jpgNotre gouvernement et l'UMP sont en totale wikileakescence. Nous savons que par nature, les gouvernants politiques sont hostiles à la transparence autour des affaires d'Etat. Leur argment est simple : il en irait de la sécurité de tous. Dans notre beau pays, le PS et l'UMP ont appliqué ce principe avec un zèle tout particulier, combien même cette opacité concernerait des rétro-commissions occultes. Pour notre bien à tous, lespolitiques fançais ont poussé cet "amour de la liberté" un cran plus loin que les autres démocraties européennes. C'est ainsi que Mitterrand visitait son ami nord coréen en son temps. Partageant cette même attirance pour la vitalité...

Développer

mardi, 30 novembre 2010

Jusqu'ici, tout va bien

Cyclone.jpgDéfinition : l'autisme se manifeste par un trouble du comportement social avec une absence de réaction aux émotions et une absence d'adaptation du comportement.

 

Christine Lagarde au sujet de la contagion de la crise en Europe : « Il n'y a aucun risque »

François Baroin : il y a une « inscription dans la durée d'une détermination absolue de l'Europe et de l'Allemagne et de la France à sauver l'euro ».

 

Après la Grèce, l'Irlande, c'est au tour du Portugal, et de l'Espagne d'entrer dans la tempête autorégulatrice. Dans le viseur également : la Belgique et l'Italie. Et déjà, la France apparait sur les écrans radar avec une Développer

21:25 Publié dans Dans le monde, Economie, Société | Lien permanent | Commentaires (7) | | | Digg! Digg |  Facebook

mardi, 09 novembre 2010

Alerte au tsunami inflationniste

us-treasury-bill-cartoon.jpgLa politique budgétaire et monétaire des Etats-Unis menace de se terminer en inflation zimbabwéenne , phénomène encore inconnu de notre génération. Il faut demander aux Allemands nés au début du XXeme siècle où de telles politiques risquent de nous emmener. Cette fuite en avant de la Fed  accompagne la folie déficitaire d'Obama. Le patron de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, est en train de créer des montagnes d'argent neuf, sans contrepartie réelle, afin d'acheter 2/3 des nouvelles émissions du Trésor américain, environ 160 milliards de dollars par mois essentiellement destinés au financement du déficit. De la nouvelle monnaie comble ainsi le trou abyssal du gouvernement, diluant d'autant la valeur de l'épargne des Américains et la valeur de chaque dollar dans le monde. Il est assez simple de comprendre que les prix vont mécaniquement remonter pour compenser cette dévaluation des revenus et du patrimoine de...

Développer

08:02 Publié dans Dans le monde, Economie | Lien permanent | Commentaires (5) | | | Digg! Digg |  Facebook

mercredi, 03 novembre 2010

L'islam condamne Al-Qaida une fois de plus

Amb - Sheikh Al Azhar.jpgNous savons Al-Qaida en guerre contre l’occident pour son impérialisme, réel ou supposé, à commencer par les Etats-Unis. Cette nébuleuse terroriste vise aussi les régimes arabes qui ont trop longtemps instrumentalisé le néofondamentalisme pour maintenir leur pouvoir corrompu. Ce retour de bâton amène les gouvernants arabes à revoir leur stratégie. Les premières victimes de cet obscurantisme assassin, ce sont des individus de confession musulmane. Par-delà de la simple comptabilité de ses atrocités, la folie meurtrière d’Al-Qaida suscite des réactions de plus en plus vives de grandes autorités religieuses islamiques. Sa condamnation ne se fonde pas seulement sur les textes fondamentaux de l'islam, mais aussi sur un meilleur recul des oulémas sur l'évolution et  l’insertion de l’islam dans le monde moderne.

Dans cette perspective, il est intéressant d’entendre Développer

mercredi, 20 octobre 2010

490.000 fonctionnaires en moins, est-ce possible ?

Thatcher.jpgOui, mais pas en France. Pas encore. il s'agit du Royaume Uni. Ce pays qui a beaucoup souffert de la crise bancaire est en train d'engager un plan de réduction de la dépense publique digne des années Thatcher. Et encore, comme l'avance The Guardian : "Even Margaret Thatcher delivered real terms increases in NHS spending." Information corrigée concernant précisément le domaine de la santé britannique. En revanche, les autres secteurs vont faire passer Maggie pour une sociale démocrate. Les libéraux démocrates de Nick Clegg et les Tories de David Cameron prévoient de couper et de simplifier les dépenses sociales. Sur les 83 milliards de pounds d'économies, 28 milliards viendront...

Développer

vendredi, 24 septembre 2010

Pourquoi je reste un Européen convaincu

sarko-merkel.jpgLa construction européenne est en panne, bancale et attaquée essentiellement par ceux qui voient dans le capitalisme et le libre échange la source de tous leurs maux. Elle s'occupe de beaucoup trop de sujets qui ne devraient relever que des Etats, voire des régions quand ce ne sont des villes, dans cet infâmant culte de l'harmonisation à outrance. Pour autant, l'Europe reste fondée sur un socle plutôt sain : l'Allemagne. Malgré les assauts au marteau piqueur de notre président marteau et piqué et de son équipe de choc, le roc résiste. La BCE est très imparfaite, elle joue aussi de la planche à billets pour faciliter le financement des Etats européens au détriment des entreprises et de la croissance. Mais ce n'est rien à côté de la Fed, et le successeur de Trichet menace d'être beaucoup plus rigoureux et respectueux de l'intérêt des citoyens européens que son prédecesseur. Bref, tout est loin d'être parfait dans le meilleur des mondes, mais...

Développer

mercredi, 22 septembre 2010

Le libéralisme, barrage ultime contre la montée de l'extrême droite ?

Lire l'article

Développer

mardi, 13 juillet 2010

En Europe, pas de prospérité sans baisse de la dépense publique

Article publié dans le Monde.frle 13 juillet 2010

La Cour des comptes vient de publier son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques. En 2009, le gouvernement français a davantage laissé déraper les déficits publics que ses homologues européens. Ce coup dur tombe mal au moment où l'exécutif tente de rassurer les marchés par ses effets d'annonce. Surtout, nos voisins viennent d'annoncer coup sur coup des dizaines de mesures drastiques pour revenir à l'équilibre budgétaire. La réalité économique rattrape les dirigeants européens dont les marchés viennent sanctionner les années de laxisme budgétaire. Si les déficits publics engendraient de la croissance et de l'emploi, la France serait aujourd'hui le pays le plus riche d'Europe. Notre classe politique est la dernière d'Europe à s'obstiner dans ce déni de réalité.

Selon la Cour des comptes, le prétexte de la crise n'explique pas à lui seul la totalité du dérapage des comptes publics. Moins de la moitié des 143,8 milliards d'euros...

Développer

08:13 Publié dans Dans le monde, Economie, Publiées dans la presse | Lien permanent | Commentaires (0) | | | Digg! Digg |  Facebook

vendredi, 25 juin 2010

Face à la crise, "le meilleur parti" gagne sur une proposition : ramener Disneyworld à Reyjavik

Maire.jpgIl y a 6 mois, à total contre courant de l'histoire et des réalités économiques, de nombreux gouvernements et le FMI couraient après le plus gros plan de relance. C'était le grand bond en avant de la dépense publique. En France, Guaino plaidait pour un grand emprunt maximal. Les libéraux devaient faire profil bas. Les Etats allaient dresser ces foutus marchés financiers, on allait voir ce qu'on allait voir. Nos gouvernants, sûrs de leur bon droit, affichaient une insolente arrogance à l'endroit de leurs créanciers inquiets. La spéculation, les traders, la finance et tout le tintoin, au bercail ! Et puis patatras.

 

Les marchés ont redressé ces gouvernements irresponsables avec les deniers de leurs concitoyens. Les créanciers, ces fonds de pension et ces banques dont les Etats ont largement abusé pour dépenser plus, beaucoup plus que ce que leurs...

Développer

20:14 Publié dans Dans le monde, Société, Vie politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entrer des mots clefs | | | Digg! Digg |  Facebook